Venez avec moi goûter le plaisir des mots

» Catégorie : Pensees


Je crois

Commentaires » 0

image

Aujourd’hui, dans la nuit du monde et dans l’espérance,

j’affirme ma foi dans l’avenir de l’humanité.

Je refuse de croire que les circonstances actuelles

rendent les hommes incapables de faire une terre meilleure.

image

Je refuse de partager l’avis

de ceux qui prétendent l’homme

à ce point captif de la nuit

que l’aurore de la paix et de la fraternité

ne pourra jamais devenir une réalité.

image

Je crois que la vérité et l’amour,

sans conditions

auront le dernier mot effectivement.

La vie, même vaincue provisoirement,

demeure toujours plus forte que la mort.

image

Je crois fermement

qu’il reste de l’espoir d’un matin radieux,

je crois que la bonté pacifique deviendra un jour la loi.

Chaque homme pourra s’asseoir

sous son figuier, dans sa vigne,

et plus personne n’aura plus de raison d’avoir peur.

image

Martin Luther King

Page : A L’Aube de nos Vies 

Assez attendu pour

Commentaires » 1

image

Je pense qu’il arrive, un jour,

un moment où on doit cesser d’attendre .

Il nous faut rompre avec cette habitude

d’attendre après les autres, après le « bon » moment

Nous arrivons tous, tôt ou tard,

à un moment où nous avons assez attendu…

bien plus que nécessaire.

image

image

Assez attendu

pour commencer à prendre soin de soi,

assez attendu pour dire « je t’aime »,

assez attendu pour se l’entendre dire,

assez attendu pour vivre bien,

pour être bien dans sa peau,

pour être heureux.

image

image

Il n’y a qu’une seule manière

d’arriver à tout cela,

c’est de commencer à l’instant

à faire un pas devant.

image

image

Demain, n’existe pas.

Il n’y a que « maintenant » qui puisse faire

une différence dans votre vie.

Le moment que vous avez tant attendu est arrivé !

image

Nicole Bordeleau

page Facebook :  » le train de la vie « 

La vie

Commentaires » 0

image

La vie m’a arraché des larmes…

Mais elle n’a pas réussi

à effacer mon sourire 

image

image

La vie m’a brisé le coeur….

Mais elle n’a pas réussi

à froisser mon âme 

image

image

La vie m’a dérobé plusieurs envie…

Mais elle ne m’a jamais

dépouillé de mes rêves 

image

image

La vie pourra, au fil du temps,

m’imposer encore des rides sur le visage…

Mais elle ne fera jamais vieillir mon coeur.

image

image

Page Facebook :  A L’Aube De Nos Vies 

Avoir le cœur gros

Commentaires » 1

image

Avoir le “cœur gros ».

J’aime cette locution

qui laisse entendre

que le chagrin n’est pas un manque,

mais un plein au contraire,

un trop plein qui déborde

de souvenirs, d’émotions et de larmes.

—-Michel Tournier—

image

image

Je n’aime pas avoir le cœur gros,

mais parfois

on a eu trop de chagrins

et de pleurs dans notre vie

que les larmes ne coulent plus.

image

image

Et pourtant pleurer fait du bien,

lâcher prise, se laisser aller.

Le cœur gros d’émotions et de souvenirs

ne doit pas nous emplir de tristesse.

On constate, on pleure un bon coup

et parfois cela permet d’avancer.

image

image

On ne peut pas

et on ne doit pas contrôler ses larmes,

c’est le cœur qui parle,

c’est l’eau de l’âme qui s’exprime,

pleurer c’est changer l’eau de l’âme.

Il ne faut pas s’empêcher de toutes ces émotions.

image

Page Facebook : DOUCES PENSÉES

Belle journée.

L’écoute

Commentaires » 0

image

L’ÉCOUTE est sans jugement

c’ est primordial

Elle le demeure.

Elle aboutit.

Elle est sans jugement sur l’autre,

de quelque ordre que ce soit :

moral, médical, culturel,

politique, religieux etc..

Oreille nue !

image

image

Rien ne précède l’écoute pure.

Elle est sans catégorie, sans classement,

sans hiérarchie , sans comparaison -

que ce soit à des normes,

à des modèles, à tel autre.

Ecouter n’est pas accuser, 

l’écoute met justement hors du procès.

image

image

Mais ce n’est pas non plus excuser,

permettre ou encore expliquer :

toutes attitudes qui sont pouvoir sur l’autre

et reviennent,

insidieusement ou non,au jugement.

Le non-jugement

n’est pas « en faveur » de l’autre,

par opposition à

ce qui « condamne » ou « interdit ».

Il est hors de ce jeu-la.

image

image

Il peut aller jusqu’à ne rien savoir

de celui ou celle qu’il écoute :

ni sa profession, ni son milieu,

ni son état, pas même son nom,

pas même son visage

–seulement sa parole

telle qu’elle se donne à écouter.

❤️❣❣❣❣❣❣❣❣❣❣❤️

–Maurice Bellet–

Page facebook :´´A L’écoute de nos Vies ´´

Réflexions

Commentaires » 0

image

Tu as beau avoir une gomme

au bout de ton stylo

tu ne peux pas effacer le passé;

tu ne peux pas effacer

tes mots, tes gestes, ta douleur

comme tu effacerais

des mots sur du papier;

image

tu ne pourras jamais effacer

les personnes de ta mémoire

comme tu les effacerais

de ton Facebook ou de ton répertoire.

Le passé laisse des traces & il te hante;

tu ne pourras jamais effacer ta souffrance.

image

J’écris le mal être de celles & ceux

qui connaissent la souffrance!

Qui peut dire

qu’il n’a jamais pleuré

et/ou déprimé en silence ?

Qui peut dire

qu’il n’a jamais voulu tout recommencer ?

Qui peut dire

qu’il n’a jamais eu

les larmes aux yeux dans son passé ?

image

Je garde en moi mon passé

qu’il soit bon ou mauvais,

mes erreurs et ma souffrance

on permis de me faire évoluer.

N’oublie jamais

tes larmes et tes erreurs

car elles te permettront

de devenir meilleur…!

image

Conversation avec moi-même

Commentaires » 0

image

Moi aussi tu sais ,

il m’est arrivé un beau matin

de devoir repenser ma vie .

J’en avais gaspillé plus de la moitié

dans l’oubli à ne penser qu’aux autres …

Tout comme toi peut-être ,

je me souviens très bien du matin

où je suis entrée en conversation avec moi-même .

image

image

Ce ne fut pas facile au début

de revoir ces images de ma vie en lambeaux .

Mais je voulais les regarder .

J’avais laissé tellement de gens jouer avec mon coeur .

Tellement de gens détruire mon âme et me blesser .

J’avais du regret

pour le mal que je me suis laissé faire par eux

et , ce matin là , c’était comme dans un rêve .

image

image

Plus j’essayais de me parler ,

plus je me sentais étrangère à ma propre vie .

Là , j’ai beaucoup pleuré ;

et j’ai osé pour la première fois ,

me regarder et m’écouter .

J’ai vu alors la femme

que j’étais vraiment

et je me suis pardonnée .

Pardonnée de m’être oubliée .

image

image

Toute ma vie ,

je me suis sentie fragile et démunie .

C’est pour cela d’ailleurs que j’écris .

Je suis une rêveuse , une solitaire ,

une petite femme éphémère

avec un coeur grand comme l’océan

qui a aimé jusqu’au bout de son sang .

Il y a toujours des larmes dans mes yeux …

Çà , c’est pour toutes les fois

où je n’ai pas voulu baisser les armes .

image

image

J’aurais pourtant dû comprendre bien avant ,

qu’entre deux pays , il y a un océan .

J’ai passé plus de la moitié de ma vie dans le rêve ;

maintenant , je n’ai plus besoin d’anesthésie .

Je peux vraiment parler à la femme que je suis .

Ce matin-là ,

j’ai effacé de ma vie tous les souvenirs amers ,

les mauvais rêves et tout ce qui m’avait fait souffrir .

image

image

Je n’ai gardé que le merveilleux

et c’est là ,

que les larmes sont revenues dans mes yeux .

Là , j’ai souri et j’ai compris

que je ne serais plus jamais seule pour pleurer ….

Je venais à peine de me rencontrer …

image

Ne sois pas triste

Commentaires » 0

image

 

Ne sois pas triste

personne ne pourra

voler nos souvenirs.

Il me suffit désormais

de fermer mes yeux

pour te voir,

cesser de respirer

pour sentir ton odeur,

me mettre face au vent

pour deviner ton souffle.

image

Alors écoute :

ou que je sois,

je devinerai

tes éclats de rire,…

je verrai les sourires

dans tes yeux,

j’entendrai

les éclats de ta voix.

image

Savoir simplement

que tu es là quelque part

sur cette terre

sera, dans mon enfer,

…un petit coin de paradis….

Je t’aime..

image

Marc Levy..

Page Facebook : Bisoustendresse 

Le temps perdu

Commentaires » 0

image

Si peu d’œuvres pour tant de fatigue et d’ennui !
De stériles soucis notre journée est pleine:
Leur meute sans pitié nous chasse à perdre haleine,
Nous pousse, nous dévore, et l’heure utile à fui…

image
« Demain ! J’irai demain voir ce pauvre chez lui,
« Demain je reprendrais ce livre ouvert à peine,
« Demain je te dirai, mon âme, où je te mène,
« Demain je serai juste et fort…pas aujourd’hui. »

image

Aujourd’hui, que de soins,de pas et de visites !
Oh! L’implacable essaim des devoirs parasites
Qui pullulent autour de nos tasses de thé !
Ainsi chôment le cœur, la pensée et le livre
Et, pendant qu’on se tue à différer de vivre,
Le vrai devoir dans l’ombre attend la volonté.

❣ Page Facebook : ´´ A L’ Aube de nos vies ´´

image